Isabelle Barrière

La classe puzzle

 Dans un enseignement classique, habituel, il est d’usage de proposer un document et de faire réagir les apprenants à son propos ; réception et production sont attendues selon les objectifs visés et le niveau du public. Puis, éventuellement, une activité, une tâche, voire un projet, suivront. Tous les apprenants auront donc travaillé le même document, compris la même chose et médié les mêmes informations dans un but commun.

 

Cependant, dans la réalité, nous construisons nos compétences langagières, en langue maternelle ou étrangère, en lisant ou en regardant différents documents qui nous apportent des informations complémentaires ou contradictoires que nous pouvons ensuite comparer. Nous construisons ainsi notre bagage à la fois culturel et langagier.

 

Si, en tant qu’enseignant, nous utilisons de plus en plus les documents authentiques afin d’ouvrir la classe sur la vie quotidienne, nous proposons bien peu d’activités différenciées pour les exploiter. Pourtant, varier documents et activités selon les apprenants va non seulement renforcer l’acquisition des compétences, mais aussi permettre un apprentissage collaboratif enrichissant ainsi les acquis individuels.

 

Nous verrons, au cours de cet atelier, comment différentes compétences et activités langagières, habituellement pratiquées les unes après les autres, peuvent être proposées en même temps, dans un scénario organisé, favorisant ainsi compréhension, production et médiation. Participer selon ses compétences à la réalisation de tâches ou projets collaboratifs socialement motivés va permettre à chacun de progresser dans son propre apprentissage de la langue.