Daphne Zeyen & Grégory Bozant

Une classe hybride pour développer l’autonomie et les compétences professionnelles

des étudiants en français des affaires ou comment intégrer le numérique

dans un cours spécialisé

 

 

À l’heure du tout numérique, il est nécessaire de préparer les apprenants, y compris en cours de communication, à maîtriser les différents outils en ligne de plus en plus utilisés dans un contexte professionnel. Dans le cadre de la création d’un nouveau cursus d’enseignement du français des affaires, l’équipe de français de la Haute école de gestion de Lucerne a mis en place un cours hybride combinant présentiel et digital (clavardage, portrait vidéo, visioconférence, rédaction de texte à l’aide de traducteurs et d’outils en ligne, exercices linguistiques en ligne…) aussi bien pendant le cours que pour l’évaluation des compétences des étudiants.

 

A partir de situations concrètes dans le cadre de la communication interne en entreprise, les apprenants participent à la mise en place d’un projet ou à la résolution d’un problème. Ils apprennent à interagir par les différents canaux disponibles : en face à face ou à distance, à l’oral ou à l’écrit, de manière synchrone ou asynchrone. Ils tiennent également compte des différents registres de langue, des règles et spécificités propres à chaque situation de communication et à chaque média. Ils prennent conscience des forces et limites de l’utilisation des divers outils en ligne. Les objectifs sont donc multiples et visent donc à communiquer de manière adéquate selon l’interlocuteur et selon le canal.

 

Ce cours de communication multimodal en français requiert non seulement une nouvelle approche de l’enseignement mais aussi une organisation précise ainsi que d’instructions claires et détaillées concernant l’utilisation des moyens techniques nécessaires.

 

Notre retour d’expérience présentera les défis relevés et les résultats obtenus à l’issue de cette formation hybride sur objectif spécifique.